Croire que je suis Dieu est illusion et perversion ; le réaliser c’est l’illumination.

LA RÉALISATION

D'abord je n'ai pas compris ce qui m'arrivait. Ce nouvel état d'être m'est tombé dessus du jour au lendemain, ou presque...! Quelques prises de consciences, quelques méditations étranges, quelques ressentis nouveaux dans mon corps et paf! C'était partie. Je me suis réveillée un beau matin avec l'univers entier qui vibrait en moi, avec une foule de nouveaux amis dans ma tête (!), cette conscience qui s'ouvrait à une autre réalité, une réalité bien cachée en chacun de nous. Une réalité incomprise par notre ignorance que nous nommons le savoir... Nous sommes si arrogants dans notre ignorance que nous en instaurons des systèmes que nous imposons ensuite au reste du monde, dans le plus complet déni de notre unicité et au mépris de ce qu'il y a de plus précieux ici-bas: Notre être, cette parcelle d'éternité vivant en nous. Nous la nions, nous l'anesthésions, nous l'étouffons sous nos croyances, nos conditionnements et sur ce que les autres croient bon pour nous. Si la recette fonctionne pour les autres, pourquoi ne fonctionnerait-elle pas pour moi? C'est ce que j'ai trop longtemps cru, aveugle que j'étais de ma propre nature.

Ensuite, j'ai cru que je comprenais. Parce que je voulais comprendre, j'ai lu, j'ai écouté les autres, parfois même je leur ai accordé toute l'autorité sur un sujet que je croyais universel et semblable pour chacun. Des sages avant nous sont passés et nous ont dit comment cela fonctionnait. Comment cette âme se développe et grandit en nous, comment nous reprenons contact avec ce qui est. Ces sages ont développé des modèles, des théories, ont cartographié l'invisible, ont touché à des états de conscience accessibles à peu de gens et en sont revenus avec la vérité. C'est ce que l'on nous a dit, alors, j'ai lu et j'ai écouté les sages, pensant que les choses se passaient de la même façon pour tout le monde. Oh, ils ne nous ont pas menti! Il y a une vérité dans tous ces enseignements, une sagesse éternelle. La Source de toutes choses est la Source... de toutes choses! Y compris la sagesse et la vérité. Alors, lorsque nous y accédons, nous touchons tous à cette sagesse et cette vérité. Mais cette route, cette carte à suivre menant à cette Source à laquelle notre être veut s'abreuver, elle est différente pour chacun de nous. Et cette vérité, cette sagesse et tout ce dont nous nous nourrissons lorsque nous nous abreuvons à cette Source, s'exprime différemment d'une personne à l'autre, parce que tous et chacun nous sommes une parcelle de tout ce qui est et qu'il n'y aura jamais suffisamment de parcelles pour donner une représentation juste de l'Absolu.

Alors, il n'y a pas de chemin à suivre autre que le vôtre. Il n'y a pas recette pour réaliser ce que vous êtes, tout au plus des petits cailloux semés sur votre chemin pour vous dire que vous êtes sur la bonne voie, une voie suivie par d'autres avant vous. Mais il arrivera un moment où il n'y aura plus de cailloux, où vous serez seul sur le chemin et lorsque vous arriverez à cette étape de votre voyage, vous devrez avoir la foi. La foi en vous et en ce que vous portez: Votre lumière intérieure qui vous guidera à cette Source où vous pourrez vous reposer, vous ressourcer et dire enfin: Voilà qui je suis.

C'est le plus beau des voyages, mais le plus difficile également. Comme dans tous les voyages, il y aura des moments d'extase profonds, des prises de conscience importantes, mais de grands moments de doutes et même d'incompréhension. Vous visiterez un pays où la langue est différente. En faits, c'est un pays où il n'y a pas de langue, pas de mots, pas de concepts mentaux et où vous perdrez tous vos repères par moments et où seule votre intuition pourra vous guider. Mais faites-vous confiance, l'intuition est une forme d'intelligence insoupçonnée, la plus grande de toutes. Accueillez vos doutes, vos interrogations pour mieux les laisser aller et vous laisser porter par ce qui est là, tout à l'intérieur. Parce que ce qui est en vous connaît le chemin mieux que quiconque, c'est votre seul véritable guide, celui à qui vous pouvez, non vous devez, remettre votre autorité, cette autorité que vous avez conféré à ce qui est à l'extérieur de vous; la société, votre famille, vos amis ou qui sais-je encore. Mais surtout cette autorité que vous vous êtes imposée en croyant que vous deviez agir de telle façon, être telle personne dans la vie où vous rendre à tel endroit. Il n'y a rien de spécifique à faire, vous n'avez pas à être personne d'autre que qui vous êtes réellement et il n'y a nul part où aller.

Vous entendrez souvent en spiritualité que c'est un piège de l'égo que de se croire spécial. C'est vrai et c'est faux. C'est vrai parce que ce que nous sommes là, tout à l'intérieur n'est rien de spécifique. Ce n'est pas un comptable, une mère, un héros, une victime, une personne malade ou toute autre identité que vous vous êtes forgée avec le temps. Non, c'est juste cela. Cela est... Et cela est une parcelle de tout ce qui est, identique en essence de la personne à côté de vous, dans une universalité absolument magnifique. Mais c'est aussi faux, parce que lorsque vous aurez complété votre voyage intérieur, vous en reviendrez pour mieux exprimer toute la richesse de vos découvertes. Et la façon dont vous choisirez d'exprimer ce que vous avez découvert, ça c'est unique, unique à vous. Vous aurez le goût de créer quelque chose d'unique et vous devrez le faire, c'est notre responsabilité à tous et chacun qui avons la chance de faire ce voyage.

En bout de ligne, c'est ça que j'ai compris. Je ne sais pas si c'est cela la réalisation telle qu'elle est enseignée par les sages parce que j'ai fini par me perdre un peu dans toutes ces lectures et ces enseignements, je me suis lassée de me faire dire quoi faire pour être. Mais c'est ma réalisation à moi, ce que je suis s'exprimant au travers cette forme que l'on m'a donné pour voyager ici-bas. Je me sens complète, je me sens libre et je me sens en paix. Le reste? Ces états transcendants, ce détachement sans émotions, cette absence d'égo, cette illumination après laquelle tout le monde semble courir? Je vous les laisse volontiers, ce n'est pas ça la vie. La vie c'est le mouvement, c'est comprendre que tout est éphémère et que seul le moment que nous vivons actuellement n'est pas une illusion. Et dans ce moment, il y a de la joie, de la peine, des difficultés et toutes sortes de choses absolument merveilleuses pour qui sait regarder les choses avec lucidité et ressentir plus que penser. C'est dans le coeur que se vit le moment présent, pas dans la tête et un coeur ça vit, ça pulse et ça ressent beaucoup d'amour. Tellement d'amour!

Soyez vous pleinement, dans l'amour de ce que vous êtes, parce que vous êtes l'amour et la lumière elles-mêmes...

Diane Gagné
Site Réflexions sur le chemin

Inscrivez-vous à notre infolettre