La seule façon de se libérer de l’emprise de l’ego est de reconnaître sa nature illusoire.

L'ÉVEIL EST UN PARADOXE

L'éveil est un paradoxe.
Cela dépend à qui vous vous adressez:
- Il n'y a pas de chemin vers l'éveil, personne ne s'est éveillé, il n'y a ni progrès ni temps. Il n'y a rien que vous pouvez faire pour être ce que vous êtes déjà puisqu'il n'y a pas de "vous" du tout. Cela est vrai, d'un certain point de vue.
- L'éveil est un processus, un voyage. Il y a un chemin apparent. Au fil du temps, les problèmes se dissolvent, la souffrance disparaît, une perspicacité plus profonde et plus subtile apparaît, votre centre de gravité se déplace de l'identité créée par le mental, vers votre véritable nature en tant que conscience elle-même. Cela est également vrai, d'un certain point de vue.
Qui pourrait nier la nature déjà présente de la conscience? Qui pourrait nier que vous êtes déjà ce que vous cherchez? Qui pourrait nier que, du point de vue de qui vous êtes vraiment, rien n'a jamais changé? Qui pourrait nier votre identité première comme la vie elle-même? Qui pourrait nier l'impossibilité d'éveil quand il s'agit d'un événement limité par le temps?
D'un autre côté, qui pourrait nier que, au fil des ans, vous avez souffert et vu à travers cette souffrance? Vous avez rencontré des défis et vous êtes passé à travers? Vous avez eu des aperçus de plus en plus profonds de votre vraie nature? Les choses qui vous dérangeaient ne vous dérangent plus? Vous vous sentez plus vivant, plus profondément relié, plus stable? Qui pourrait nier la nature sans cesse changeante de la forme? Qui pourrait nier votre humanité? Le changement que vous avez vu? La guérison? La connexion que vous connaissez maintenant?
Qui pourrait nier l'un ou l'autre aspect de cette vérité vivante?
Laissez l'éveil être un paradoxe, alors, et rendez-vous compte que le besoin de rester d'un côté ou de l'autre de la lame de couteau de l'éveil est simplement le besoin qu'a le mental d'avoir une position fixe. Laissez le mystère être le mystère.
Laissez les enseignants dire "il n'y a ni chemin ni individu" et comprenez ce qu'ils veulent dire. Laissez les autres enseignants dire "il y a un chemin et un vous qui l'empruntez" et comprenez ce qu'ils veulent dire. Réalisez que, quand il s'agit de l'éveil, il n'y a pas de guerre. Personne n'a raison, personne n'a tort. Il n'y a que des perspectives, et pas de vérité fixe, excepté la vérité qui permet à tous ces points de vue de se jouer.
Tenez-vous en à ce qui résonne. Suivez votre instinct. Aimez sa danse. Vous ne pouvez pas gagner, vous ne pouvez pas perdre.

Jeff Foster
Inscrivez-vous à notre infolettre