Ce que vous êtes n'a pas besoin de l'accord de votre mental.

IL N'Y A QUE LA SOURCE S'AMUSANT AVEC ELLE-MÊME


Vous pensez que vous devriez être illuminé. Vous l'êtes déjà.
Vous pensez devoir suivre un chemin pour y arriver. Il n'est pas de chemins.
Vous pensez que l'illumination est un but. Il n'est pas de buts.
Vous pensez que vous devez vous transformer vous-même et transformer le monde pour le rendre meilleur. Il n'est rien à accomplir.
Vous pensez pouvoir trouver Dieu en Inde ou au Tibet. Il n'est nulle part où aller. La Conscience est partout la même.
Vous pensez que l'issue de votre parcours personnel est ce qui importe. Cela est égal, quelle que soit la façon dont il se termine.
Vous pensez que l'histoire qui vous arrive est vraie. C'est une illusion, un rêve.
Vous pensez avoir le contrôle de votre vie. Vous n'êtes qu'une marionnette de la Source.
Vous pensez avoir le libre arbitre et la liberté de choix. Il n'y a que la destinée et son déroulement ordonné.
Vous êtes persuadé d'avoir des ennemis. Il n'y a que la Source.
Vous pensez qu'il existe une formule magique pour trouver Dieu. Détendez-vous, vous résidez déjà en Lui.
Vous pensez que le drame de chacun est une réalité. Il s'agit uniquement de jeux de miroirs et d'écrans de fumée.
Vous pensez que Dieu souhaite une conscience plus élevée pour la planète. La Source est uniquement là pour jouer dans la limitation.
Vous pensez que Dieu vous tient pour responsable. Il n'y a pas de karma.
Vous nourrissez jugements, comparaisons, opinions, préférences. Il n'y a que ce qui Est, tel que c'est, exactement tel que cela doit  être.
Vous voulez être quelqu'un d'important et d'apprécié. Soyez, simplement.
Vous redoutez la mort comme l'évènement le plus tragique de votre vie. La mort est la fin de la limitation.
Vous espérez une vie meilleure, pour la prochaine fois. Il n'y a pas de soi pour se réincarner. Il n'y a que Source en tant que JE SUIS.
Vous regrettez le passé, vous vous tourmentez dans le présent et vous craignez le futur. Vous êtes la Source infinie en train de se distraire, détendez-vous !
Vous êtes captivés par de complexes histoires de conspirations. Il n'y a que la Source s'amusant Elle-même.
Vous pensez avoir une raison de vivre. Il n'y a aucun "moi" individuel pour avoir un quelconque dessein. Il n'y a que la Source. Elle a un dessein pour cette apparence.
Vous n'y avez pas accès au travers d'un esprit fini.

Satyam Nadeem, auteur de « De la prison à l’éveil » Éditions Du Relié 2001

Inscrivez-vous à notre infolettre