Il n’y a rien d’autre à faire que d’honorer ce qui est, cessez de vouloir y échapper.

L'ALCHIMIE DE LA SOUFFRANCE

Suite aux souffrances
Infligées
Ma sensibilité
Est encore
Aiguisée
Mon corps
N’est plus que harpe
Chantant
La mélodie du vent
Soignant
Les blessures
D’enfance
Que de cassures
Que de hargne
Energies déployées
Pour s’éloigner
Du Soi
Mais le Soi
Dort
& travaille
Quand l’être égaré
Semble s’amuser
Car tout est expérience
Et c’est une science
Que d’y goûter
C’est la porte du Bonheur
Car les tranchantes lames
Ont taillé dans mon cœur
Des pépites d’or
A distribuer.

Suzy Servotte


Inscrivez-vous à notre infolettre