L’amour et le non-amour ne s’opposent pas,
le masculin et le féminin ne s’opposent pas,
Les ténèbres et la lumière ne s’opposent pas,
Ils existent par la grâce de l'un et de l'autre.

Témoignages

Témoignages des participants

896 - Céline

11Juin2020 - Lendemain de la 3ème session :
"Des émotions douloureuses sont présentes. Elles semblent être en lien avec des actes violents de vies très lointaines. La souffrance envahit l'esprit et le corps.
Soudainement il est vu, en une prise de conscience éclair, que je ne peux pas "ne pas Être". Je ne peux pas "ne pas Être, ici et maintenant". A chaque instant, Je Suis la Présence. Toute tentative de "ne pas Être", toute tentative de fuite est vouée à l'échec. La volonté destructrice du Moi se heurte à la Vie qui Est, immuable. Il est vu que le Moi n'a pas de pouvoir ou a un pouvoir illusoire. Il est vu qu'il ne peut affecter La Vie. Ce qui est, Est.

La présence que Je Suis ne peut pas "ne pas Être" avec le Moi. Elle Est, à chaque instant, avec le Moi, en Moi. Le Moi est dans cette présence. Le Moi ne peut être seul. Il n'est pas séparé de la présence que Je Suis. En cet instant, le Moi souffre de ne pouvoir faire ce qu'il veut. Le Moi souffre de se voir destructeur. Le Moi souffre de se sentir abandonné, malmené. Le Moi veut s'en prendre à La Vie. La présence l'accueille car elle Est. Cela ne peut être autrement.
Le Moi s'incline. C'est la fin de l'illusion ! Un grand apaisement émerge au sein de La Vie que Je Suis. L'Être se déploie sans retenue.

12/06/2020 - Surlendemain de la 3ème session :
"Il est réalisé directement et instantanément que le Maintenant de ce matin n'est pas différent de celui de maintenant. Il y a vision que le Maintenant n'est pas un point sur une échelle du temps entre un passé et un futur. Il n'y a jamais rien eu dans le passé. Tout phénomène apparaît au sein de l'éternel Maintenant.
Je Suis la présence intemporelle. Je Suis le Maintenant.
Disparition du Je Suis et de toute dualité
Il n'y a que le Maintenant."