Nous croyons avoir compris… puis nous nous apercevons que nous n'avons rien compris, pour finalement voir qu'il n'y a rien à comprendre.

Témoignages

Témoignages des participants

900 - Martine

Il s’est passé des choses absolument merveilleuses depuis le webinaire de mercredi dernier !

Lorsque je me suis levée de ma chaise après le webinaire, j’ai été frappée par la sensation que ma jambe gauche ‘s’était allongée’, c’est-à-dire qu’elle ne me donnait plus la sensation d’être plus courte que l’autre.

Je suis allée me regarder de profil dans le miroir de ma chambre et j’ai vu que mon bassin (qui était complètement de travers, le côté gauche en arrière par rapport au côté droit) s’était remis dans la bonne position ! Waouw!

Cela fait des années que je travaille sur ma posture, consciente que toutes mes douleurs venaient de cette torsion. Donc, c’est absolument extraordinaire ce qui s’est passé pour moi !

Il y a autre chose que je voudrais partager.

Comme tu l’as dit, il y a eu de grosses douleurs au cœur en transcendant le niveau 30-Culpabilité. Cela a été mon cas. La douleur a été terrible! J’ai noté grande douleur au cœur, larmes - deuils, notamment de mon jumeau (intra-utérin) et du manque de parents (même si nous vivions sous le même toit).

Depuis dimanche après-midi, je me suis mise à être horriblement triste. Ça pleurait tout le temps, je me sentais devenir apathique et même quasiment indifférente par rapport à tout et tous. État dépressif que je connais bien, horrible à vivre, mais que je n’avais plus vécu depuis très longtemps à ce point. Je savais que cette tristesse était l’expression d’une immense solitude. Je connais très bien cette sensation, exacerbée avec le confinement. Je croyais que j’étais en train de libérer la tristesse de la petite fille seule que j’ai été.

Mais, en refaisant le processus hier avec l’enregistrement, j’ai compris à quel point la tristesse qui m’a accompagnée toute ma vie, était celle de la perte de mon jumeau !!! (en l’écrivant, ça pleure encore, c’est dingue!) Je voulais témoigner de ça parce que cela peut peut-être aider d’autres personnes.
Il m’a donné son nom il y a qq années. Il s’appelle Emmanuel:)

À part cela, de manière générale, suite à la session du 3 juin, voici d’autres miracles observés :

- après l’histoire du clochard : je me suis sentie grandir, grandie, plus large, plus ouverte pcq j’ai eu plusieurs contacts avec des clochards et donc, ce parcours m’a permis de changer le regard que je porte sur moi. Je me vois plus grande, je me vois différemment.

Avec un bémol cependant, c’est que lorsqu’ils sont très laids, abîmés ou déformés, j’ai du mal et j’ai peur de leur odeur : cela me retient de les accueillir. Ça me renvoie encore à la petite fille que j’étais qui trouvait que sa mère était "laide et puante". J’ai compris que c’est moi que je trouvais laide et puante! J’ai remarqué mercredi soir, que pour la première fois, j’ai été capable de me regarder à l’écran sans me trouver laide, au contraire même:)

C’est énorme pour moi, parce que ça veut dire que je vais enfin oser me montrer, aller dans le monde pour y agir comme mon cœur et mon âme le souhaitent ardemment depuis si longtemps!

- au niveau de l’orgueil, j’ai eu beaucoup de compassion pour moi, pour la petite qui se cachait par manque d’estime d’elle-même ! Ensuite : "je suis là, et grande !"

- au niveau du courage, j’ai été surprise par tout ce qui se passait! Libération dans le corps jusqu’au cœur - ouverture! Energisation, affirmation.

- À la fin j’ai noté : "Je suis une autre personne, une petite fille guillerette! En même temps je me sens plus grande, je prends plus de place, le carcan s’est évanoui, j’ai la capacité d’être dans un état d’affirmation sans effort, je me sens vibrante de joie et de luminosité." J’adhère à ce qu’une autre participante disait : "naissance d’une géante"!

- En toute fin : impression d’avoir mis mes bottines et pris mon bâton : je suis prête à partir en randonnée. La vie circule ! Alleluya ! !

Merci infiniment Claudette