Que reste-t-il quand il n’y a plus de « je » avec ses concepts, ses goûts, ses intentions, ses peurs et ses propres souvenirs ? Il ne reste rien, juste un vide plein de vie, la vacuité. Quand je ne suis plus rien, je peux être tout.

PROPOS SUR L'ÂME

L’âme est peu connue. La science ne peut en prouver l’existence et les spirituels ne s’entendent ni sur sa définition, ni sur sa nature. Il y a cependant bon nombre de personnes qui reconnaissent l’existence de l’âme et savent en partager la fragrance. Elles sont réellement en contact avec leur âme, elles la perçoivent ou en ont une connaissance intuitive.

L'âme est notre identité suprême. L'incarnation est le résultat de sa décision de vivre une expérience sur Terre.
À l’image des empreintes digitales témoignant de l’unicité des individus, chaque âme ou être psychique possède une empreinte qui lui est propre. Bien qu'elles soient toutes différentes, elles n'en sont pas séparées pour autant. Dans le monde des formes, les objets semblent séparés, dans le monde subtil, la vérité à propos de l'unité est vue.

Aussi appelée le moi intuitif, l'âme est une inépuisable source d'inspiration, de sagesse, de réconfort, de connaissance et de créativité. Elle est notre guidance suprême. Si la servir donne un sens à notre vie, la joie du cœur est l'indice que nos choix sont en lien avec ses aspirations.

Tel un canevas, l’âme est la trame sur laquelle sont brodées les informations qui définissent sa singularité : aspirations, aptitudes, dons, niveau de conscience et apprentissages à réaliser. Pour assurer la continuité à travers ses différentes vies, elle conserve et transporte l'essence des expériences des vies passées. Elle établit un équilibre entre les informations au sujet du passé et celles pour l'incarnation actuelle.

Cette entité secrète et lumineuse ne peut voir sa flamme divine s'éteindre, même sous l'épais manteau d'inconscience et d'ignorance qui la voile. Comme le tournesol se tourne naturellement vers le soleil, l'âme est spontanément tournée vers la vérité. Elle s'attache à tout ce qui tend vers le divin et se détourne de ce qui est perversion et mensonge.

L'âme est au-delà de l'histoire du personnage, elle est le milieu dans lequel nous évoluons.

L'âme, notre être intérieur, agit derrière un voile jusqu'à ce que ses instruments d'incarnation (cœur, conscience, ego et corps) soient prêts à l'intégrer. Lorsqu'elle se dévoile, chacun se met à son service et joue la partition qui lui revient.
Au début de la vie, elle est cachée, recluse au second plan. Limitée par la notion de séparation qui sévit à tous les niveaux et par l'immaturité de ses instruments, elle n'a alors qu'une influence faible et partielle, diluée et dissimulée. Lorsqu'elle apparaît au premier plan et que sa présence est ressentie à l'état de veille, son influence emplit et maîtrise le mental, ouvre le cœur, dirige les actions de l'ego et préside à la vie du corps.

L'âme ne meurt pas, elle passe d'un état à un autre, d'un plan de conscience à un autre, s'adaptant aux différentes réalités.

Incarnée dans la troisième dimension, elle tient compte de la temporalité sans s'y impliquer, vivant l'instant présent. Ainsi, les aspirations de votre âme, ce que vous désirez au plus profond de vous-même, n'impose pas une urgence de réalisation. De plus, elles peuvent prendre des formes très variées car la forme est sans importance, ce qui compte c'est que l'intention et l'expérience soient vraiment vécues. À titre d'exemple, l'intention de chanter peut se faire plus ou moins tardivement dans le courant de la vie et se traduire par une carrière professionnelle ou un simple hobby. L'important étant de chanter.

Reconnaissance de son âme

L'âme est ressentie comme notre "être vrai".
Vous savez que c'est votre âme qui s'exprime lorsque la voix vient des profondeurs. Ne vous laissez pas piéger par des succédanés mentaux dont la vibration se rapproche de la gentillesse. Vous apprendrez à détecter sa présence, ses élans et sa guidance. Sa voix et sa sagesse sont uniques, c'est une émanation divine.
Nous la ressentons instinctivement comme étant nous-mêmes, nous en parlons en tant que nous. C'est bien de nous dont il s'agit, mais un aspect différent, le moi spirituel. Ce n'est pas l'ego qui, lui aussi, procure ce sentiment "d'être soi". L'âme cherche continuellement le moyen de s'immiscer dans notre vie, notre personnalité, nos décisions et nos actions. Ses impulsions ne sont jamais impures ou fausses. Elle oriente toujours vers le beau, le bon, le bien et le vrai – vers la pureté, l'ordre, la cohérence et la simplicité. La joie, la paix, l'amour, la connaissance et la créativité procèdent aussi de ses élans. Si vous êtes animé d'un puissant désir de vivre et de partager ces valeurs, c'est que votre âme vous les murmure à l'oreille. Toutes les âmes sont tissées des mêmes composantes, seules la quantité et l'intensité varient.

Entretenir un lien conscient et constant avec son âme est essentiel.
Guidance ultime, connaissance profonde et
sagesse infinie y sont réunies.

Extrait de Créer sa vie, Ed. Accarias l'Originel



Inscrivez-vous à notre infolettre