L’éveil est tout simplement notre état naturel.

ÊTRE SOURCE CRÉATRICE

Mon propos s'inscrit aujourd'hui dans un élan pour partager ma réalité au sujet du pouvoir créateur et proposer quelques pistes pour y accéder. Comme j'ai souvent bénéficié de l'apport des écrits des autres pour faire évoluer ma perception du monde, je nourris l'idée que ce partage puisse faire de même auprès de celles et ceux qui sont prêts à accéder à une expérience plus consciente de la Source créatrice que nous sommes et… qui coule en nous.

En résumé :
Je suis ce qui crée,
Je suis ce qui est créé,
Je suis la création.

En d'autres mots, nous créons et expérimentons notre vie à chaque instant. En tant qu'expérimentateur, nous sommes intimement liés au créateur car ce sont ses créations que nous expérimentons.
En tant que créateur se pose la question "Qu'est-ce que j'ai envie de créer ?". La réponse doit évidemment tenir compte du fait que je devrai ressentir ma création.

Le créateur et l'expérimentateur sont le même être, c'est vous. Il n'y a que vous. Même si vous ne réalisez pas totalement cette réalité, cela n'en demeure pas moins une vérité fondamentale. Puisque c'est vous qui expérimentez la vie que vous créez, pourquoi ne pas en créer une qui vous apporte de la joie et de la satisfaction ?

La question qui se pose ici est : Comment faire pour créer la vie que je souhaite expérimenter ? »

Essayons de poser quelques jalons.
Créer sa vie, c'est un peu comme faire un dessin. Pour faire un dessin que nous aurons du plaisir à regarder, nous devons avoir un support de qualité et une page qui soit la plus vierge possible. Si la page est chargée de gribouillis, l'inspiration sera altérée, diminuée. De plus, pour créer il faut de l'espace, un espace en attente d'être rempli. Dans les stages que j'anime, nous devons souvent consacrer la première des trois journées à effacer les vieux dessins que l'on ne souhaite plus voir, c'est à dire effacer les mémoires et libérer les blocages qui encombrent l'espace intérieur. Ces libérations visent à s'extirper du mental pour se poser dans l'instant présent afin de créer une vie qui soit le reflet de ses aspirations profondes.

Lorsque nous avons un espace disponible, nous pouvons alors nous poser certaines questions : Qu'est-ce que j'ai envie de vivre ? Qu'est-ce qui met mon cœur en joie ? À quoi aspire mon âme ? Exprimer ce que je suis peut prendre différentes formes. C'est en réalisant nos intentions que nous les intégrons. Les expériences sont des connaissances vivantes que l'on intègre et qui nous font grandir et évoluer. Rappelons-nous que le choix de s'incarner sur Terre est celui de l'âme suivant son chemin d'évolution.

Les matériaux que nous utilisons pour créer sont de toute première importance. Il est difficile de faire une bonne salade avec des légumes défraîchis. Si vous créez votre vie à partir de croyances limitantes, de peurs et d'aversions, vous serez obligé de manger le plat que vous avez cuisiné. Le travail sur soi est donc incontournable pour guérir ses blessures, libérer ce qui nous encombre et mettre à jour nos croyances qui sont devenues obsolètes. Garder à l'esprit ce que vous avez envie de vivre est une bonne façon de se préparer à créer la vie que vous avez le goût d'expérimenter.

Les créations divines prennent naissance dans l'instant présent. Elles sont lumineuses et légères. Lorsqu'elles prennent naissance dans le mental, les créations ont de goût de réchauffé et sont ternes. Il est donc essentiel d'être ici et maintenant, la tête vide et le cœur ouvert pour créer.  Je vous invite à essayer ceci : demandez-vous ce que vous avez envie de vivre aujourd'hui. En fonction de votre réponse, (sérénité, innocence, joie, ouverture) qui devient alors votre intention, votre journée sera différente.

Les personnes suivant le chemin de la non-dualité me disent que leurs enseignants les invitent à rester passifs et à ne rien vouloir. Ce n'est pas ma compréhension de la non-dualité. Réaliser que "Je suis tout ce qui est" ouvre sur un nombre infini de possibilités.
Je suis ce qui crée,
Je suis ce qui est créé,
Je suis la création.

Être passif est un acte créatif, une décision de ne pas faire. Se laisser diriger par les intentions des autres et ne fait pas honneur à notre pouvoir créateur et ne permet pas d'exprimer notre unicité, ni les aspirations de notre âme. Créer sa vie demande de l'audace et un grand amour pour soi. L'œuvre de votre vie peut être "divinement lumineuse" si vous la créez et la vivez en conscience. L'acte de création est divin, mais l'ego peut tenter de s'en emparer. C'est normal, c'est ce que sait faire l'ego. Il suffit de rester conscient que notre pouvoir créateur fonctionne comme l'océan, il ne nous appartient pas mais nous y avons un libre accès.

Pour certains, ce texte les remettra en selle, ravivant ainsi la conscience de leur pouvoir créateur. Pour d'autres, le chemin sera un peu plus long avant d'arriver à créer la vie qu'ils souhaitent expérimenter. Qu'importe le temps, ce qui compte, c'est de se rappeler que si vous créez actuellement une vie que vous n'aimez pas, c'est que vous ne pouvez pas faire autrement. C'est en mettant plus de conscience sur ce qui vous habite, que vous pourrez vous libérer de ce qui vous encombre et ouvrir un espace pour créer le chef d'œuvre de votre vie, ici et maintenant.

Je vous laisse avec cette belle question : Que voulez-vous vivre aujourd'hui ?

Splendeur infinie dans l'immensité de la vie
Inscrivez-vous à notre infolettre