La seule façon de se libérer de l’emprise de l’ego est de reconnaître sa nature illusoire.

MAÎTRE ET DISCIPLE

Tout au long de notre vie, nous ne cessons d’apprendre, de découvrir… Ouverts sur la vie et le monde, nos yeux écarquillés scrutent l’environnement. Dès l’enfance, les questions sont nombreuses. Notre besoin de comprendre est grand. Comme une terre sèche, nous aspirons à une pluie nourrissante et vivifiante pour apaiser notre soif.  Si notre soif est parfois difficile à mettre en mots, elle n’en est pas moins présente. Nous aspirons à quelque chose… mais à quoi ?

Disciples de la vie, nous vivons de multiples expériences qui nous mettent le pied à l’étrier de la compréhension. Nos parents et éducateurs s’emploient à nous offrir leur cartographie du monde. Ils nous communiquent leurs croyances, idéologies et perceptions. Ils nous transmettent aussi leurs peurs et limitations.
Les disciples que nous sommes ne rencontrent pas que des grands maîtres. Certains maîtres amènent davantage de confusion que de clarté. Ce sont des disciples qui éduquent des disciples. Personne n’est à blâmer… c’est ainsi.

Certains aspirent à devenir des maîtres. Non pas maître de quelqu’un, simplement « maître ».
Qu’est-ce qu’un maître ? Un maître est une personne bien installée en elle-même. Elle vit dans la Vérité. Elle reconnaît que sa nature fondamentale est Conscience Source. Cette Conscience impersonnelle est incarnée dans une forme humaine particulière et vit une expérience personnelle. Il est vu… il est réalisé que JE SUIS.

JE SUIS n’a pas d’attribut. Il n’a pas de caractéristique. Il est indéfinissable et insaisissable. Cependant, comme un diamant, nous pouvons l’expérimenter sous différentes facettes. Car c’est au niveau de l’expérience que les distinctions se font sentir.

JE SUIS s’expérimente en tant que « je ne suis pas ceci, je ne suis pas cela », « je suis rien et tout à la fois ».
JE SUIS s’expérimente en tant que Conscience qui voit et ressent.
JE SUIS s’expérimente aussi en tant que maître. En tant que maître, il EST. Point n’est besoin de faire. Si un « faire » s’impose, il sera en parfaite harmonie avec tout ce qui est, ici et maintenant.

En tant qu’être humain, nous oscillons constamment entre maître et disciple.
Notre condition humaine porte en elle le disciple en développement, en déploiement
Les changements sont constants.
Personnellement, chaque jour, je remarque un changement au niveau physique ou psychologique. Mes croyances changent… ma vérité est de plus en plus profonde, ma conscience de plus en plus claire et limpide. Pas une journée n’apporte son lot de petites ou grandes découvertes qui transforment mon monde.

Le disciple est toujours là, ouvert à l’inconnu, disponible pour de nouvelles expériences.
Le maître, le guide intérieur est toujours là pour accompagner avec sagesse et bienveillance le disciple en croissance. Le maître est immuable, intouchable. Hors de l’espace et du temps, il ne peut se transformer ou mourir.

Le maître et le disciple ne sont pas deux entités distinctes. Ils sont la même chose, vue de deux points de vue. Regarder le devant ou l’arrière d’une chaise nous donne deux points de vue sur le même objet. Cela ne fait pas deux objets. De la même façon, le maître et le disciple sont deux réalités différentes de la même chose. Nous sommes l’un ET l’autre. Maître et disciple, c’est moi, à deux niveaux de conscience.

Le maitre est celui qui sait, il est la Connaissance. Le disciple est celui qui interroge le maître.

Le maître a besoin d’un disciple pour s’expérimenter sur terre. Le disciple a besoin de la sagesse du maître pour grandir.

Il n’y a pas de séparation entre le maître et le disciple. Ce dernier est le prolongement de l’autre, son incarnation sur terre. Chez plusieurs personnes, la séparation est encore présente. Le disciple se croit séparé du maître. Pour le maître, il n’y a pas de séparation. Il vit dans l’Unité.

Nous pouvons avoir temporairement besoin d’un maître extérieur en attendant de reconnaître le maître intérieur. C’est à cela que servent les maîtres, à diriger notre attention sur le maître que nous sommes et à nous faire voir qu’il n’y a pas de séparation; il n’y a que la Vie se déployant sous différentes formes. Je suis la Vie, toutes les formes sont l’expression de JE SUIS.
Inscrivez-vous à notre infolettre