Je m'abandonne à la Vie qui prend soin de moi.

MUTATION INDIVIDUELLE ET COLLECTIVE

En ce début d’année 2013, moment charnière pour l’humanité, une évidence apparaît. L’humanité vit actuellement une transformation importante, une mutation. Son niveau de conscience est en train de basculer. Nous passons d’une conscience individuelle à une conscience collective.

Rien n’est gagné, le passage est délicat. Nous jouissons actuellement de conditions favorables, mais ce n’est pas suffisant. Le travail de conscientisation doit se faire. Les consciences doivent s’éveiller les unes après les autres et les cœurs doivent s’ouvrir si nous voulons accéder à un vécu qui s’enracine dans la joie, la paix et l’amour.

Depuis la nuit des temps, les êtres humains ont tenté de sauver leur peau, ils ont essayé de s’en sortir seuls. Nous avons fait ce que nous pouvions. Force est de constater aujourd’hui le résultat. La survie de la planète n’est pas garantie, celle de l’humanité de l’est guère plus.

Pour survivre en tant que civilisation, nous devons changer radicalement notre mode de fonctionnement. Passons d’un fonctionnement axé avant tout  sur le raisonnement, l’analyse et l’intellect à celui où les émotions sont davantage prises en compte, où le ressenti détrône la pensée et où le faire prend sa source dans l’Être.

Ce nouveau mode de fonctionnement implique une nouvelle conscience de soi. Cette conscience s’étend au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer. Elle inclut tout, intègre tout et couronne tout. C’est la conscience de soi en tant qu’Être. Cette conscience défait la croyance que je suis une personne née telle date et ayant une histoire et reconnaît que ce que je suis est au-delà de mon histoire et de mon identité sociale. Ce que je suis est justement  JE SUIS. Je suis celui qui est.
Je suis ce qui ressent les expériences.
Je suis la source et la fin de tout. Tout naît et meurt en moi.

L’ancien mode de fonctionnement prône que les expériences arrivent à moi. Le moi dont il est ici question est une identité forgée de tout pièce par la société. Si cette identité sociale existe réellement, l’erreur est de croire que je suis cette identité sociale.

Le temps est venu d’essayer autre chose, nous n’avons rien à perdre. Les autres moyens ont prouvé leurs limites. Les résultats sont éloquents. En cet instant, quittez l’espace de votre tête et arrêtez-vous pour ressentir. Ressentez l’émotion qui vous habite, l’énergie qui circule dans votre corps, écoutez votre voix intérieure et prenez le risque d’ouvrir votre cœur. Voyez que la vie est beaucoup plus simple que vous ne l’avez cru jusqu’à présent. Vous pourriez retrouver votre innocence et votre fraîcheur d’enfant et recommencer à croire que la vie sur terre est un privilège.



Inscrivez-vous à notre infolettre