La réalisation est la compréhension, sans l’ombre d’un doute, que tout est Dieu. TOUT !

Témoignages

Témoignages des participants

Bénédicte

Tendresse infinie, Vie intérieure, Energie divine passent à travers moi et me réchauffent toute entière, accompagnées par la Gratitude qui m’accompagne depuis ce matin et qui les observe pénétrer jusqu’au plus profond de moi et envahir toutes mes cellules en dansant.
Mon Coeur bat très fort et puis s’apaise. Je tente le pas, je veux rentrer à la maison pour me rencontrer et savourer l’Unité que je pressens.
Je m’immobilise et dans cette stabilité nouvelle, je ne peux te quitter des yeux, tu es belle et fragile à la fois. Parfois ton visage s’éloigne de moi, parfois je m’en rapproche dans une vision étrange: Tu es Claudette, tu es Toi, tu es Moi et ton visage passe de l’un à l’autre en transformations rapides, hors du compréhensible.
Je m’y réchauffe toute entière.
J’avance vers Toi, vers Moi, yeux dans les yeux, emplie d’une énergie lumineuse et chaleureuse qui passe à travers moi, qui va vers Toi, vers Moi.
Progressivement, j’expérimente ma vulnérabilité, ma tristesse de ne pouvoir trouver une brèche, te revigorer par l’énergie qui me traverse et que j’aimerais diriger vers toi! Ce n’est pas juste… je regarde passer mon impuissance et reviens à Moi. Je te laisse le soin de prendre soin de toi et m’abandonne à la Confiance.
Je sens qu’il est bon de tenter quelques pas encore vers Toi, vers Moi et tu m’y invites dans la Tendresse infinie que j’éprouve pour toi, pour Moi.
Je sens ton corps physique au bord de l’épuisement, je te vois fermer les yeux un instant et tenter de récupérer!
Tu es, je suis vulnérable et c’est ma force que je contemple dans ta vulnérabilité. Premier cadeau de la non-dualité.
Tu t’assieds, je suis rassurée, je lâche, je ne tomberai pas, tu ne tomberas pas.
Je me rapproche encore et accompagnée par la Force infinie, séculaire et minérale de ma montagne, je perçois dans tes yeux un océan de larmes ; et j’ai envie de m’y glisser.
Je me rapproche encore, pas à pas dans un calme et une sérénité retrouvée.
Je suis Montagne, Manaslu, Courage, Confiance, Force intérieure: je suis “STABAT MATER” au pied de la croix, emplie d’Amour et de Confiance, dans une totale incompréhension de ce qui se passe.
Dans tes yeux, je deviens “MATER DOLOROSA”, épuisée dans ton, dans mon corps physique et je sens en même temps que je dois aller jusqu’au bout.
Montagne, je me sens invitée à plonger dans l’océan, à passer du Yin au Yang, à les fondre, à mêler Force et Vulnérabilité, Solidité et larmes dans la profondeur et la clarté infinie de tes yeux.
Je sens en même temps que l’Océan que je crains m’appelle de toutes ses forces et que sa traversée est une invitation à me rencontrer, à découvrir ma nappe phréatique infinie, la Source divine intarissable.
Je me rapproche encore de ma maison, me mets à ta hauteur, à ma hauteur et goûte une seconde fois à la non-dualité de l’Etre, me laissant plonger, Montagne dans l’Océan de tes yeux.
Je me rapproche encore, je me sens appelée à poser les mains sur les tiennes. Je les sens douces et chaudes contrastant avec les miennes froides et rêches. C’est bien comme ça!
Je m’abandonne une nouvelle fois, me laissant pénétrer par ta chaleur et re-goûte à la non-dualité pour la troisième fois.
Et puis, je ne comprends plus rien de ce qui m’arrive et c’est tant mieux.
Je rentre alors à la Maison et savoure ces instants, accompagnée par Toi, par Moi, par Nous, par Lui et par ces mots: “Je te salue, Marie, pleine de Grâce. Le Divin est en Toi, en Moi. Je suis bénie entre toutes les femmes et les fruits de mes entrailles sont bénis. Sainte Marie, Mère du Divin”

La Grâce? En tout cas, une océane Gratitude…