Rien ne change, sauf notre regard.

Témoignages

Témoignages des participants

Jean-François

Une semaine après le séminaire, rien n’a changé dans l’enveloppe et tout a changé. Je ressens très confusément une onde de choc me traverser et me transmuter depuis dimanche. Contrairement aux autres séminaires où j’avais vécu à chaque fois une rupture, une catharsis, cette fois j’ai vécu chaque instant une lame de fond progressive qui irriguait  toutes mes cellules.
Beaucoup plus posé intérieurement, habité par le mantra « 100% source incarnée », à chaque bulle émotionnelle, j’actualise ce précepte en moi. J’ai le sentiment d’habiter plus souvent « être » et de facto, d’accorder moins d’importance et de rigueur aux contrats sociaux, codes, règles.

Mon juge est étonnamment silencieux, comme s’il se désintéressait de l’affaire !

Le sabre du samouraï est taché de sang, une de mes têtes est tombée. peut être en faudra il d’autres. Le mental  ne serait il pas une hydre?
De nouvelles pierres obstruant la source ont disparu, laissant jaillir de nouveaux flots de vie.
Une nouvelle image est apparue ce matin : une ombre immense en face de moi, me montrant du doigt, et me disant : à toi maintenant !
Je n’y échapperai pas. Je ressens que je suis « condamné » à vivre la radicalité de la vie, de cette vie de puissance dans la compassion. Je me sens soulagé, triste et confiant.
Il est l’heure de reconfigurer mes engagements, de réorienter mes actions, mon service. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour négocier des amendements avec la vie : il est l’heure de tout accueillir, simplement, radicalement, et d’en accepter les conséquences.
 
Ce séminaire a eu une saveur particulière, j’ai le sentiment d’avoir été éveillé dans chacune de mes cellules, d’une certaine façon cela a été un temps d’initiation, car j’ai été pénétré par les mystères.
Claudette, Avec Etienne et Frédéric, tu incarnes une entité initiatrice à trois corps  qui sont couleurs primaires, trois énergies qui se conjuguent, se complètent et reconstituent l’unité.
Je retiens une grande puissance initiatique, que vous incarnez et dont vous témoignez.
Vous travaillez avec des grenades éteintes que vous aidez à se dégoupiller elles même.

Connaissez la puissance et la résonance de votre oeuvre. Je mesure la responsabilité face à la vie de cet oeuvre et cet engagement qui est le vôtre.
Je ressens en moi maintenant l’appel à me rapprocher d’êtres qui ont accepté et assumer cette radicalité de la vie pour m’engager avec eux.
Je me sens prêt à une autre participation à célébrer et promouvoir la vie.
Vous en êtes les architectes et les ouvriers.
Merci !
 
« Chaque être humain est une chance infinie pour la vie de se déployer. Chaque être humain est infiniment responsable de cette chance »